Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au menu pratique | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie de Rochetaillée sur Saône

Menu principal

Contenu

AccueilDécouvrirLe sentier du ruisseau des Echets

Imprimer

Le sentier du ruisseau des Echets

 
ou « à l’origine était un lac »...

Parmi les sentiers de promenade qui s’offrent à vous sur la commune, celui du ruisseau des Echets vous permettra de découvrir un lieu caché, secret et plein de charme tout en découvrant son histoire millénaire.

- A l’origine le « ruisseau Martin » prend sa source au bord du plateau des Dombes où se trouve alors un vaste marécage insalubre de plus de 2000 hectares au lieu dit « les échets »

- En 1512, le duc de Savoie fait creuser une tranchée de près de trois kilomètres qui relie le ruisseau au marais dont il devient l’exutoire et prend son nom.

- Au fil des ans et des aménagements, le marais n’occupe plus aujourd’hui que 80 hectares, mais se déverse toujours dans le ruisseau.

Le ruisseau inonde la rue du Musée
Le ruisseau inonde la rue du Musée

Les anciens rochetaillards se rappellent encore ses colères lorsque, gonflé par les orages tombant sur le marais, il déversait dans les rues du village ses flots tumultueux.

Le problème sera résolu par le percement d’un tunnel qui canalise le ruisseau jusqu’à la Saône.

La renaissance du ruisseau

En 1992, à l’initiative de la MJC de Fontaines St Martin une réunion publique lance l’idée d’une opération de nettoyage du ruisseau des échets, régulièrement reconduite depuis.

- Décembre 1994 les communes de Rochetaillée, Fontaines Saint martin et Fleurieu décident de s’associer pour présenter une exposition, présenter des fiches - action approuvées par la mission écologique du Grand Lyon qui les finance.

- 1997 le Syndicat Intercommunal de Valorisation du Ruisseau des Echets – SIVRE est crée qui réunit les mêmes communes.

Depuis lors, la zone du ruisseau est classée "inconstructible" au PLU et "espace naturel sensible" par le département et le Grand Lyon"

Les différentes actions menées depuis par le SIVRE ont abouti à la mise en place d’un sentier de découverte du ruisseau, de sa faune et de son histoire, sécurisé et entretenu, la pose de barrières d’interdiction d’accès aux engins motorisés, et l’organisation de sorties scolaires proposées aux enfants des écoles des communes membres du SIVRE animées par trois associations : la FRAPNA, ARTHROPOLOGIA et la LPO.

La création de la Métropole en janvier 2015 reprenant les compétences du Conseil Général a entrainé la suppression du SIVRE par le Préfet. Il renait sous la forme d’un Comité Intercommunal du Vallon de Echets ou CIVRE regroupant les mêmes communes qui en continuent l’action en partenariat avec la Métropole.