Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au menu pratique | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie de Rochetaillée sur Saône

Menu principal

Infos pratiques

Contenu

AccueilInfos pratiquesLutte contre les chenilles processionnaires

Imprimer

Lutte contre les chenilles processionnaires

 
Les chenilles processionnaires, en voie de prolifération dans notre région constituent un danger sanitaire important pour les humains et les animaux.
cocon
cocon

Depuis plusieurs années, notre commune est confrontée à la prolifération des chenilles processionnaires dans les propriétés plantées de pins. Elles font leurs nids sous forme de cocons, et au printemps, migrent en procession

Ces chenilles projettent dans l’air de minuscules poils très urticants à partir du troisième stade larvaire. Leur très fort caractère urticant peut provoquer d’importantes réactions allergiques (mains, cou, visage) mais aussi des troubles oculaires ou respiratoires. Les atteintes à l’œil peuvent avoir d’importantes conséquences si les poils ne sont pas rapidement enlevés. Il est dangereux de manipuler un nid même vide.

brulures contact
brulures contact

Le danger est particulièrement important pour les animaux : un chien atteint à la langue (qu’il peut avoir utilisé pour lécher les démangeaisons sur son corps) s’il n’est pas soigné rapidement par des fortes doses de cortisone, risque alors la nécrose de la langue. Il sera donc empêché de se nourrir et il devra être euthanasié. Le plus important est d’avoir le réflexe de rincer la langue et la cavité buccale à l’aide d’eau et de ne surtout pas frotter, ce qui briserait les poils urticants de la chenille et qui libérerait ainsi plus de toxines, aggravant l’état de l’animal.

Les moyens de lutte

- Mécanique : par échenillage, puis incinération des cocons. Attention : tout contact avec les nids est à proscrire (gants et lunettes)
- Par piégeage : des pièges installés sur l’arbre au printemps capturent les chenilles au moment où elles descendent de l’arbre.
- Par piège à phéromones de synthèse : suspendu dans les branches du pin de juin à septembre, qui capturent les papillons mâles et empêchent leur reproduction.

En raison de la dangerosité de ces insectes, un arrêté permanent a été pris par Monsieur le maire le 24 novembre 2014. Tous les propriétaires ou locataires d’un terrain sont tenus de procéder avant la fin de la première quinzaine de mars à l’élimination des cocons, complété par un traitement préventif en octobre.

Document PDF - 440.5 ko