Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au menu pratique | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie de Rochetaillée sur Saône

Menu principal

Contenu

Imprimer

François Lecot

 
Le tour du monde en « traction avant Citroën »

Né en 1878, orphelin, il vient à Lyon à l’âge de 11 ans pour devenir mécanicien automobile mais sa petite taille – 1.5m ne lui permet pas de réaliser son rêve.

Il effectue 5 ans de service militaire pour l’infanterie de marine dans ce qui s’appelait alors "le Tonkin". Son livret militaire précise qu’il est "inapte à la conduite automobile".

Rendu à la vie civile, François Lecot trouve enfin une place de mécanicien. En 1919 il dirige un magasin d’automobiles Bugatti à Lyon et crée une société de transports.

Passionné de courses, il devient coureur sur voitures "Brescia, Diatto, puis Maserati".

L’année 1924 voit son premier record d’endurance : 6 fois Lyon / Mâcon / Dijon et retour en 24 h, soit 1619 km .

En 1925, il quitte Lyon et ouvre à Rochetaillée sur Saône un restaurant qui porte son nom.

François Lecot multiple les raids d’endurance puis, en 1934, après une nouvelle aventure sportive au volant d’un autocar Citroën, devient pilote d’essai pour la marque sur un prototype de la 7cv traction avant, modèle révolutionnaire pour l’époque.

L’exploit

Le 22 juillet 1935, François Lecot s’élance au volant de sa traction avant pour un long raid 400 000km, parcourant quotidiennement les 1170km du trajet Paris / Lyon / Monte Carlo. Conduisant 10h de suite et dormant à peine 4h par jour, il boucle l’équivalent de 10 tours du monde - soit la distance de la terre à la lune - le 26 juillet 1936.

Avec la deuxième guerre mondiale, François Lecot doit vendre son hôtel ; il connait la misère avant de s’éteindre à la maison de retraite d’Albigny.

Aujourd’hui, une fresque sur le mur de son ancien restaurant garde la mémoire de cet homme exceptionnel.